COVID-19
La grippe a-t-elle disparu?

La grippe a-t-elle disparu?

One of our readers was so generous to translate our post about influenza and COVID-19 into French, so we wanted to add it to our blog for our readers.

En résumé pour ceux qui ont la flemme, la grippe est 2,5x moins contagieuse que la CoViD-19 et ne se transmet pas par aérosol. Il est donc probable que les mesures de protection en place suffisent à tuer toute épidémie de grippe alors qu’elles suffisent à peine à endiguer l’épidémie en cours de CoViD-19. –

➡ La grippe a-t-elle disparu?

Non. Et lorsque les gens utilisent cela comme une question rhétorique pour exprimer leurs doutes sur la gravité ou le taux d’incidence de la CoViD-19, ils montrent en fait leur manque de connaissances en virologie.

Une question plus appropriée pour ceux qui cherchent véritablement à apprendre quelque chose serait : «Les taux de grippe ont-ils diminué pendant la pandémie de CoViD-19, et si oui, pourquoi?»

Excellente question! Oui. Il semble que ce soit le cas. Pour l’anecdote, en tant qu’infirmière aux urgences, j’ai soigné un nombre incalculable de patients CoViD-19 et seulement 2, comptez-les, D-e-u-x, cas de grippe depuis octobre (début de la «saison de la grippe»).

À plus grande échelle, certaines saisons grippales prennent un «départ tardif», il est donc toujours possible/probable que nous assistions à une augmentation des cas de grippe à mesure que l’hiver avance, que le temps se refroidit et que des vaccins contre la CoViD-19 sont distribués, amenant les gens à abandonner certaines des mesures de protection associées à la pandémie actuelle. Mais passons au «pourquoi» des choses. Dans l’ensemble, nous avons vu moins de grippe cette saison que la plupart des années – et il y a des explications parfaitement raisonnables à cela! (Et non, ce n’est pas parce que nous ne testons pas, nous le faisons.)

➡ La grippe est moins contagieuse que la CoViD-19. Il n’y a vraiment pas de grande élaboration à faire ici. Il y aura, sans conteste, plus de cas d’une maladie plus contagieuse qu’une autre – à chaque fois.

➡ La moitié du pays est vaccinée contre la grippe. Je n’y reviendrai pas.

➡ La grippe se propage par gouttelettes. Il en va de même pour la CoViD-19, mais en plus de la transmission par gouttelettes, la CoViD-19 se propage également par transmission aérienne. Qu’est-ce que cela veut dire? Les gouttelettes sont de grosses molécules d’eau qui transportent un agent pathogène d’un point A à un point B. Une fois que ces gouttelettes infectées quittent notre nez ou notre bouche, elles doivent se rendre au nez ou à la bouche d’une autre personne pour la rendre malade. Les masques couvrent le nez et la bouche s’ils sont portés correctement et fournissent une barrière aux grosses gouttelettes qui pénètrent dans notre muqueuse respiratoire. Le lavage ou la désinfection des mains tue toutes les gouttelettes que vous pourriez avoir sur vos mains, et vous tenir à plus de 2 mètres de distance empêche la plupart des gouttelettes lourdes de vous atteindre si quelqu’un éternue ou tousse dans votre direction. Donc, ces 3 mesures éliminent presque la transmission de la grippe et une grande partie de la transmission de la CoViD-19. Mais rappelez-vous, la CoViD-19 a une autre façon de se propager que la grippe n’aime pas; elle se propage par voie aérienne aussi.

Les virus en suspension dans l’air s’accumulent dans l’air autour d’une personne infectée lorsqu’elle expire. L’expiration forcée, qui se produit lors de cris, de chants, de toux ou de paroles très fortes, expulse de plus grands volumes de ces minuscules virus aéroportés. Ces virus aéroportés peuvent persister dans l’air autour d’une personne pendant des durées de temps impressionnantes.

Plus une personne reste longtemps dans cet endroit en particulier, surtout si elle chante, rit, crie ou parle fort, plus la concentration de virus autour d’elle augmente. Un échange d’une certaine concentration de virus est nécessaire pour provoquer une infection chez une autre personne. Les masques ordinaires ne sont pas conçus pour filtrer des particules suffisamment petites pour la transmission aérienne et ne sont pas adaptés pour offrir une protection adéquate contre les virus en suspension dans l’air. Pour les virus aéroportés, les travailleurs de la santé utilisent des masques N95 [ndt: équivalents à la catégorie FFP2] qui ont un indice de filtration qui nous protège contre ces minuscules virus aéroportés. Donc, vous voyez, vous pouvez vous asseoir à 2 mètres de quelqu’un dans un bar ou une église, vous pouvez vous laver les mains et éviter de vous toucher le visage et vous protéger assez facilement de la grippe, mais aucune de ces précautions n’est suffisante pour vous protéger d’un virus aéroporté tel que le SARS-CoV-2, car le virus passe du temps à s’accumuler dans l’air qui vous entoure et simplement en respirant (même avec un simple masque), vous pouvez inhaler ces virus et devenir malade.

Maintenant, vous pouvez également voir à partir de cet exemple que l’environnement fait une très grande différence. À combien d’endroits pouvez-vous penser où les gens s’assoient ou se tiennent généralement au même endroit pendant une longue période tout en chantant, en parlant fort, en riant ou en criant? Restaurants, bars, églises, événements sportifs, concerts… .. ce sont tous des exemples d’environnements où ces choses se produisent simultanément. De plus, les endroits où l’air stagne (manque de ventilation) permettent des accumulations encore plus importantes de virus. À l’extérieur, le mouvement normal de l’air permet au virus en suspension dans l’air de se diluer ou de s’emporter, contrairement aux espaces intérieurs. Plus la concentration de virus est élevée, plus vous risquez de tomber malade en l’inhalant.

Les épidémiologistes ne s’en prennent pas personnellement à vous. Personne ne choisit vos activités préférées et vous en prive comme une sorte de punition sadique ou une forme de révocation de vos «droits». Les épidémiologistes travaillent avec des virologues et des responsables de la santé publique pour donner des recommandations qui aident à garder le public en bonne santé en fonction de ce qu’ils savent sur la transmission du pathogène en question. C’est la raison pour laquelle certaines activités ont été déconseillées, telles que la fréquentation de restaurants, de bars, d’églises ou d’autres événements prolongés en salle.

➡ Maintenant en revanche, lorsque vous faites vos courses, vous vous déplacez souvent, passant rarement plus de quelques instants au même endroit. Si vous pratiquez le masquage et le lavage des mains pendant cette activité, vous avez arrêté la transmission des gouttelettes, et si vous effectuez vos déplacements rapidement et passez un temps limité dans l’espace aérien d’un autre en vous déplaçant, vous atténuez également les risques de transmission aérienne. Les courses ne comporte pas le même risque de transmission aérienne que l’église, et surtout elle ne comporte pas le même risque de transmission que les établissements de restauration où l’on doit retirer son masque pour participer à l’activité en cours.

➡ Parlons maintenant des enfants. Les 0-9 ans sont les super propagateurs du monde de la grippe. La majorité des infections grippales sont transmises aux adultes par les enfants. Les enfants sont connus pour leur mauvaise hygiène des mains et le manque de limites d’espace personnel. Dans le passé, nous avons simplement accepté cela. Arrive la CoViD-19 et nous avons également exigé des changements de comportement de la part des enfants. Les masques sont portés dans la plupart des salles de classe à travers le pays. L’accès régulier au désinfectant pour les mains est désormais la norme, avec des chansons mignonnes et des rappels sur la façon et le moment de se laver. Nous avons également séparé les bureaux et limité le nombre d’enfants qui mangent ensemble à une table. Toutes ces mesures ont empêché nos petits vecteurs de la grippe de partager leurs germes les uns avec les autres. Lorsque nous prévenons la grippe chez les enfants, elle ne revient pas à leurs parents et grands-parents. Cela a également aidé à contenir la transmission par gouttelettes de covid par les enfants.

Alors qu’en est-il de la transmission aérienne du SARS-CoV-2 et des enfants? Les écoles ont investi massivement dans la ventilation / filtration qui aide à maintenir l’air circulant dans les salles de classe, interrompant ainsi une certaine transmission aérienne [ndt: l’autrice est américaine, ce point est sans doute discutable pour les USA et probablement non applicable dans la majorité des pays]. Certaines activités comme les grandes assemblées et les cris ou les chants ont été limitées en classe et ces choses sont toutes utiles.

➡ La grippe n’a pas disparu face à la CoViD-19, mais bon nombre de nos stratégies d’atténuation de la CoViD-19 ont été PLUS efficaces pour réduire la propagation de la grippe qu’elles ne l’ont été pour réduire la propagation du SARS-CoV-2. Et c’est pourquoi la grippe semble avoir «disparu» par rapport à la CoViD-19.

– par One Vaxxed Nurse / Décembre 2020 –

%d bloggers like this: